Paris appelle Ankara à cesser son offensive contre les Kurdes syriens [L’OBS]

L’offensive vise les Unités de protection du peuple, une organisation considérée comme terroriste par la Turquie.

La ministre française des Armées Florence Parly a appelé ce dimanche 21 janvier la Turquie à cesser ses opérations contre les Kurdes syriens, estimant que cela ne pouvait que nuire au combat contre le groupe État islamique.

« Ces combats […] doivent être arrêtés », a-t-elle déclaré sur la chaîne de télévision France 3. Et d’ajouter :

Ils pourraient « détourner les forces combattantes kurdes, qui sont au côté et très engagées au sein de la coalition à laquelle la France appartient, du combat primordial [contre le terrorisme] ».

Les YPG ciblées

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a de son côté déclaré lors d’un discours à Bursa, dans le nord-ouest de l’a Turquie, qu’il espérait terminer l’opération « en très peu de temps ».

Il s’exprimait pour la première fois depuis le lancement samedi de l’offensive turque contre les Unités de protection du peuple (YPG) dans la région d’Afrine, dans le nord de la Syrie.

Les YPG est sont considérées par la Turquie comme une organisation terroriste. Ankara les accuse d’être la branche syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan, qui mène une rébellion dans le sud-est de la Turquie depuis plus de trente ans. Mais les YPG ont aussi été un allié incontournable des Etats-Unis, partenaires de la Turquie au sein de l’Otan, dans la guerre contre le groupe Etat islamique. Elles ont joué un rôle majeur dans l’éviction des djihadistes de tous leurs principaux fiefs de Syrie.

A.R. (avec AFP)

Source: L’OBS